Des ateliers mémoire dans le jardin thérapeutique de l’Accueil de jour Ti an Heol

Public accueilli : Personnes âgées

Lieu : Moëlan Sur Mer (22)

Date : 2018

Des ateliers mémoire dans le jardin thérapeutique de l’Accueil de jour Ti an Héol de la maison de retraite Tal ar Mor de Moëlan sur Mer (Finistère)

L’idée de créer un jardin thérapeutique est née en 2011 au cours de divers ateliers mémoire sur le thème du printemps, lors desquels l’équipe de l’accueil de jour échangeait avec les participants sur le thème du potager et jardin thérapeutique (fleurs). « Nous vivons dans une région rurale où presque tous les participants possèdent ou possédaient un jardin.

Ce thème délie les langues. Nous avons la chance de posséder un patio clos et sécurisé de 260 m2, bien exposé, facile d’accès et visible de notre salle de vie », expliquent Françoise Pennober et Eve Péron, aides-soignantes, Stéphanie Marion, animatrice, et Stéphanie Richard, psychologue. La direction de l’hôpital de Quimperlé, auquel l’Ehpad est rattaché, a accompagné le projet en finançant un bac de jardinage surélevé installé par les jardiniers.

L’an dernier, afin de communiquer sur ce jardin, l’équipe a organisé des portes ouvertes pour permettre aux  personnes extérieures de prendre connaissance de la thérapie par le jardinage. A cette occasion, une association de marcheurs, les Tamalou, leur a offert deux salons de jardin. Qu’est ce qui fait la singularité de cet espace vert ? La notion de plaisir, de partage, de revalorisation et de fierté des participants de l’accueil de jour. 

Ceux-ci peuvent aussi profiter du fruit de leur travail en réalisant des ateliers cuisine pour déguster leurs légumes. Le respect des différentes étapes des cycles de la végétation, du semi au recyclage dans un esprit écologique (utilisation du compost et de l’eau de pluie pour l’arrosage). L’exposition régulière d’œuvres type « land Art » ainsi que des expositions d’artistes (peinture, dessin et aquarelles..) de la région. Grâce à sa diversité – le potager, la terrasse, le coin pelouse et les parterres de fleurs -, le jardin est aussi un lieu propice à la détente, au partage, à la discussion et à la convivialité. L’équipe y organise des ateliers mémoires qui éveillent les cinq sens et varient selon les saisons, des ateliers cuisine, jardinage, plantations ou binage. Les personnes accueillies participent aux achats des plants. 

Enfin, les aînés tiennent le journal de bord du jardin, créé dès le premier jour et illustré de photos. « Y sont inscrites toutes les actions menées dans le lieu pour suivre son évolution et se remémorer les temps forts passés au  jardin », conclut Françoise Pennober.

Retrouvez l’article sur Animagine

Fermer le menu