Jardin thérapeutique et sensoriel à la résidence du Plessis Bouchard

Public accueilli : Personnes âgées

Lieu : Le Plessis Bouchard (95)

Date : 2009

Création d’un jardin thérapeutique et sensoriel à la résidence du Plessis Bouchard (DomusVi) grâce au financement partiel du Lions Club* : Le Clos d’Aloïs.

C’est au cours d’une visite des membres du Lions Club qui, en entendant le personnel de la résidence lancer une invitation aux résidents « il fait beau, mettez vos manteaux, on va se promener dans le parc… » que l’idée a germé.  

Le parc est un endroit merveilleux pour se promener…, mais pour les personnes désorientées, il n’est pas adapté. Il fallait un endroit spécifique.

Le médecin conseil ainsi que le Président du Club s’entendent pour mettre sur pied le projet. Madame Cécile Gilles, Directrice de la résidence, déploie les forces nécessaires afin d’aboutir et le jardin ouvre ses portes en 2009

Pourquoi ce jardin thérapeutique ?

Compte tenu des populations de plus en plus dépendantes que nous recevons (60% de nos résidents sont atteints d’une pathologie type Alzheimer), il est important de développer différents projets qui leur correspondent. Celui-ci était en gestation à mon arrivée, je l’ai tout naturellement mené à son terme car il est une réponse à certaines de nos préoccupations quotidiennes. Ce jardin a d’abord été conçu pour l’accueil de jour, les résidents de l’EHPAD en profitent également.  

Quels sont les objectifs poursuivis dans le jardin thérapeutique ?

  • Solliciter les différents sens de la personne âgée à l’aide des différentes zones du jardin. Les zones ont été étudiées par une équipe pluridisciplinaire, un médecin, un kiné, un psychologue, les soignants (AMP), architecte etc ;

On y retrouve :

  • Un espace de repos et de détente ou d’activités collectives
  • Un espace bassin : attraction de l’eau, le mouvement, le bruit, la fraîcheur
  • Des zones à puissances lumineuses différentes
  • Un espace de conte, d’expression corporelle ou de jeux
  • L’atelier de rempotage, jardinage
  • Espace de psychomotricité (avec poutre, marches, pente, etc.)
  • Le jardin des senteurs
  • La volière avec ses bruits, ses mouvements, ses couleurs
  • La cloche qui marque le temps
  • Les revêtements de sols différenciés
  • Et bien sûr les plantes et les fleurs. 

Ce jardin a été par ailleurs un moyen de faire passer des informations sur la maladie d’Alzheimer aux familles des résidents, ainsi qu’au personnel de la résidence.  

Il permet à chacun de s’exprimer à son rythme.  

Bilan de satisfaction ?

Nous n’avons pas encore formalisé cet aspect des choses. Nous avons interrogé les utilisateurs du jardin et avons l’intention de mettre en place un outil d’évaluation. Il était encore trop tôt mais allons y réfléchir au retour des beaux jours.  

Interview de Mme Gilles, Directrice de la résidence et de Monsieur Delaporte, 

* Lions Club : Club de Sannois, Herblay, La Frette.
Extrait de la Revue Animagine

Fermer le menu